Coaching parental

Entre 6 et 12 ans, la partie pré-frontale du cerveau de l’enfant n’est généralement pas encore prête pour pouvoir être soumise au questionnement du coaching. L’enfant a donc besoin de se faire accompagner par un adulte. Le coaching parental va permettre au parent investi de s’outiller en fonction des besoins de son enfant. Il vise entre autres à :

  • aider le parent à gérer son stress et ses émotions négatives
  • transférer au parent des outils pour apprendre à son enfant à mieux gérer son stress
  • permettre au parent d’identifier et de valoriser les motivations intrinsèques de leur enfant, sources de leur talent et de leur épanouissement
  • apprendre au parent à gérer les rapports de force
  • guider les parents dans le développement de l’autonomie de leur enfant
  • aider les parents à faire confiance à leur enfant et à se faire confiance

Dans une classe, les enfants en difficulté scolaire n’ont pas toujours le réflexe de demander de l’aide à l’enseignant et, au vu du nombre d’élèves et des difficultés de chacun, les instituteurs n’ont pas toujours le temps de se consacrer à la progression d’un jeune élève ou à la mise en place de méthodes qui lui permettraient de développer ses compétences et son mieux-être à l’école. Le coaching parental permettra également d’apporter des outils méthodologiques au parent qu’il puisse jouer le rôle de tuteur scolaire auprès de son enfant.

Comment se déroule le coaching parental ? La 1e séance consiste à rencontrer l’enfant et le parent ensemble. Au cours de cette séance, le coach déterminera, à l’aide du parent et de l’enfant, le ou les objectifs à atteindre et les techniques à mettre en place. C’est aussi à ce moment-là que le coach veillera à installer une relation de confiance avec ses interlocuteurs. Au cours de la 2e séance, l’enfant effectuera quelques tests qui mettront en avant ses forces et les aptitudes en voie d’acquisition. Au cours de la 3e séance, le parent, seul, viendra s’outiller sur les différentes techniques à mettre en place avec son enfant. Un suivi pourra ensuite se faire à la demande de l’enfant et/ou du parent.